La France, championne du VRAC

 

SERVEZ-VOUS ! >> Avec 80% des magasins bio équipés de rayons vrac, plus de 160 épiceries vrac, sous oublier les grandes enseignes, très actives elles aussi : la France est aujourd’hui le pays le plus développé en matière de vrac !

>> Cette réussite, on la doit beaucoup à Réseau Vrac, une association née en 2016 pour en finir avec le gaspillage et les déchets d’emballages. Distributeurs, fournisseurs, fabricants, ils étaient une poignée (dont Pachamamaï !) à y croire. Aujourd’hui, l’associations compte plus de 800 professionnels. Une histoire, des défis, des enjeux, évoqués en détails dans le magazine Socialter.

Effarée par le gaspillage, Célia Rennesson co-fonde en 2016 : Réseau Vrac, une association destinée à accélérer le développement de la vente en vrac, en France et dans le monde. Elle revient sur un véritable phénomène de société.

Comment RÉDUIRE VOS DÉCHETS de salle de bains ?

FAITES LE TRI !>> Entre les flacons, les tubes et les pots, 75.000 tonnes d’emballages de produits cosmétiques sont jetées chaque année en France. L’équivalent du poids de dix tours Eiffel !

Une source de déchets monumentale que Pachamamaï, grâce à vous, contribue à réduire chaque jour. Nos cosmétiques solides* ont été pensés pour !

>> Il existe d’autres gestes pour éviter les produits jetables. Le quotidien 20 Minutes vient d’en dresser une liste élémentaire. Ou comment réduire vos déchets de salle de bains même si vous n’êtes pas (encore) prêts à vivre comme Bea Johnson, papesse mondiale du zéro déchet. Extraits.

 Solutions pour une beauté zéro déchet

 

Quelque 47,6 millions de flacons de parfum et 440 millions de produits de soin et de maquillage sont vendus chaque année en France. Seuls 55% des Français déclarent trier systématiquement les emballages de la salle de bains. (…)

Tendre vers le zéro déchet, c’est donc faire le tri dans sa salle de bains, garder les cosmétiques que l’on utilise vraiment et… remettre en question l’acquisition du vernis à paillettes que l’on ne va porter qu’au Nouvel An ! C’est aussi privilégier les produits multi-usages : des soins qui servent aussi bien pour le corps, le visage et les cheveux.

Conjuguer Nature et Développement ? C’est possible. La preuve avec MAN&NATURE !

 

CHAPEAU !>> Conjuguer Nature et Développement ? C’est possible ! La preuve avec Man&Nature, qui fédère les énergies, tant au Sud (ONG, communautés locales) qu’au Nord (entreprises – comme Pachamamaï - ou institutions) pour mettre en place des actions concrètes.

>> Pour Pachamamaï, cette association, engagée sur le terrain depuis bientôt dix ans, est devenue un partenaire incontournable. Car nous partageons les mêmes exigences : traçabilité des produits d’origine naturelle, transparence des conditions d’exploitation, développement durable. Coup de chapeau à cet acteur majeur, qui agit comme nous, chaque jour, pour préserver la biodiversité.

 

Depuis sa fondation, en 2010, Man&Nature a ainsi engagé 33 projets, dans 19 pays. Tous sont situés dans les zones tropicales, celles où les écosystèmes sont le plus menacés, celles où il est donc le plus urgent d’agir.  

En effet, dans les pays tropicaux, les écosystèmes sont soumis à une dégradation accélérée : forte croissance démographique, surexploitation des ressources naturelles (forestières, minières, etc.), administrations défaillantes, démunies et souvent corrompues.

Enquête QUE CHOISIR : Trop d'ingrédients indésirables dans les cosmétiques

VOUS POUVEZ REPETER LA QUESTION ? >> Quand les lecteurs de Que Choisir s’interrogent sur les ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques, les substances indésirables, les marques, la réglementation… Le mensuel dégaine ses experts.

>> Cela donne ce questions/réponses. Clair, instructif, impitoyable : Pachamamaï se devait d’en faire l’écho… Même si, en matière de cosmétique écologique, responsable, éthique, nous connaissons déjà les réponses !

  

  

Le VÉGANISME gagne du terrain

 

PLUS QU’UNE SIMPLE CONVICTION, C’EST UN MODE DE VIE.

ÊTRE VÉGANE, C’EST AGIR CONTRE LA VIOLENCE EN S’EFFORÇANT DE NE PAS CONSOMMER D’ANIMAUX ET DE PRODUITS DÉRIVÉS D’ANIMAUX.

CETTE PHILOSOPHIE, PLUS CONTRAIGNANTE QUE LE BIO, RENCONTRE UNE OFFRE EN PLEIN DÉVELOPPEMENT.

 

Facebook Pachamamaï