Les bienfaits du savon saponifié à froid

 

Vous êtes plutôt savon ou gel douche ? 

On a souvent tendance à bouder le fameux pain de savon et à préférer son cousin au design plus pratique. Parfois c’est aussi parce que l’on trouve que le pain savon assèche la peau. Si votre peau est sèche après la douche avec un savon, c’est que vous utilisez un savon industriel (saponifié à chaud) ou que votre savon saponifié à froid n’est pas assez riche pour votre peau. Il y a des savons SAF surgras jusqu’à 10%, de quoi vous laisser une peau nourrie et douce.

Le savon artisanal, un art ancien…

L'ancêtre du savon trouve ses origines il y a 2500 ans avant notre ère, en Egypte ancienne : à l'époque on se nettoyait avec un mélange de carbonate de potassium (contenu dans des cendres) et de l'argile. Plus tard, la graisse animale entre dans la fabrication de cette pâte qui a un aspect de savon mou. Malgré ses vertus nettoyantes, le savon est boudé à la Renaissance pour être remplacé par le parfum et les poudres. On se contentait ainsi d'un ou deux bains par an, pas plus. C'est au 13ème siècle que la graisse animale est remplacée par de l'huile d'olive. C'est notamment cette nouvelle composition qui inspira le savon de Marseille aux artisans savonniers. C'est en 1791 que le chimiste Nicolas Leblanc révolutionne la fabrication du savon en mettant au point la soude caustique. Malgré cette belle histoire, l'industrialisation depuis les années 1950 a volé la part belle à la saponification à froid en produisant en masse des savons (avec chauffe) et avec pour la plupart des marques conventionnelles, des dérivés de pétrole ou des tensioactifs chimiques mélangés à de l'eau et à des conservateurs synthétiques.  

 

Comment fait-on un savon saponifié à froid?

Un savon se crée lorsqu’il y a réaction chimique entre une solution basique comme la soude caustique ou la potasse mélangées à des huiles et beurres végétaux, c'est ce qu'on appelle la réaction de saponification à froid. La méthode de saponification à froid est un procédé traditionnel artisanal qui existe depuis au moins le 17ème siècle. Lors de cette réaction, un agent émollient et hydratant se forme : la glycérine végétale. Cette fameuse glycérine végétale est souvent vendue pour être réutilisée dans d’autres produits (notamment les produits cosmétiques), pourtant on a besoin de glycérine végétale dans les savons pour qu’ils soient les plus doux possible avec la peau, sinon la peau est sèche et tiraille après la douche. Les savons Pachamamaï sont fabriqués d'après ce procédé à faible impact carbone, à la main et dans le respect des hommes et de l'environnement. 

La réaction chimique entre la soude et les huiles et beurres végétaux puis l’évaporation de l’humidité dure jusqu’à 5 à 6 semaines, c'est ce que l'on appelle la cure. Nos savons sèchent tranquillement sur une étagère pendant tout ce temps

 

La soude est-elle dangereuse?

Le nom de soude "caustique" peut parfois laisser croire que le savon sera agressif pour la peau, mais la réaction entre les huiles et la soude va faire disparaître la soude dans sa totalité à la fin de la cure, donc pas de danger à ce niveau-là. Des calculs très précis permettent de calculer le ratio optimum de soude et d'huiles pour un savon doux. De plus, elle est nécessaire pour provoquer la réaction chimique qui est à l'origine du savon saponifié à froid. 

Qu’est-ce qu’un savon surgras ?

Un savon surgras est le pourcentage d’huile ou beurre que l’on rajoute en plus de ce dont on a besoin pour consommer la soude ou la potasse. La saponification est alors partielle. Par exemple un savon surgras à 8%, ce seront 8% d’huile végétale en plus qui viendront nourrir votre peau. 

 

Les savons ont-ils un impact sur l’environnement ?

Tout dépend de leur procédé de fabrication et des ingrédients utilisés ! Le procédé industriel de production de soude peut être soit d'utiliser les cellules à mercure, avec le rejet de mercure dans l'environnement, ou celui à membranes qui n'a aucun impact négatif sur l'environnement. C’est ce dernier procédé que nous avons choisi pour nous fournir en soude et fabriquer nos savons. Parmi les ingrédients utilisés généralement dans les savons à froid, l’huile de palme est un des ingrédients phares : elle provient du palmier à huile qui a un très grand rendement comparé aux autres ingrédients utilisés dans les savons. Chez Pachamamaï nous avons décidé de ne pas utiliser d’huile de palme car elle participe malheureusement la plupart du temps à la déforestation massive pour pouvoir planter toujours plus de palmiers. Sa culture intensive détruit la biodiversité sur des millions d'hectares, y compris l’habitat naturel des animaux, dont le célèbre orang outan. Cela a aussi un impact sur des communautés délocalisées sans négociation pour faire place à la culture intensive de palmiers à huile. Les labels de "palme responsable" ne nous suffisent pas. Seuls quelques projets de protection de la biodiversité peuvent attester d'une origine réellement éthique de la palme (comme ceux de Man and Nature qui s'engage pour la protection des gorilles de Cross River). Comment reconnaître l’ingrédient huile de palme dans une liste INCI ?

En présence de cet ingrédient, vous retrouverez dans la composition "sodium palmate" ou "sodium palm kernalate".

Les bienfaits du savon à froid :

  • la glycérine naturellement présente dans le savon hydrate la peau 
  • les propriétés des huiles, beurres et huiles essentielles sont mieux préservés que lors d'un procédé industriel qui nécessite la chauffe pour produire à plus grande échelle
  • l'impact sur l'environnement est faible, à condition d'utiliser de la soude issue du procédé à membranes et d'utiliser un packaging recyclable
  • il ne contient pas d’huiles minérales issues de la pétrochimie, qui n’ont aucun bienfait nutritif pour la peau
  • c’est un tensioactif doux pour le nettoyage du visage

 

L'art du savon à froid

Le savon, c'est de la chimie : huile + base alcaline = savon + glycérine.

Mais ce qui rend un savon à froid unique et irremplaçable, c'est l'art de la formulation, c'est l'alchimie des corps gras. Si n'importe quelle huile ou beurre peut être saponifié, le rendu ne sera pas toujours le même. La magie des acides gras contenus dans les huiles et leur équilibre viennent constituer l'identité d'un savon : mousse abondante, pouvoir lavant, effet "conditionneur" (gainant) ou mousse stable et moelleuse.

Ainsi, l'huile d'olive apporte une douceur et une émolience incomparable. Le beurre de cacao contribue à la dureté du savon et apporte protection et douceur à la peau. Le beurre de karité, riche en insaponifiables, nourrit, répare et adoucit la peau. L'huile d'inca inchi est antioxydante, riche en oméga 3-6-9 et en stérols, apaise, assouplit et répare la peau. L'huile de coco apporte de la dureté au savon, lui confère un pouvoir lavant et moussant. En quantité trop importante, le savon sera détergeant et peu agréable pour la peau. Le choix d'huiles et beurres non raffinés extraites à froid, aux propriétés préservées, est un atout incomparable dans un savon.

 

Nos savons à froid et leurs propriétés :

Chez Pachamamaï nous avons soigneusement formulés plusieurs savons pour répondre aux besoins des différentes peaux et envies.

Amanthe est un savon surgras à 8%, à la menthe et au patchouli. Il est composé d’huiles d’olive*, de coco*, de beurres de karité** et de cacao*, d’inca inchi*, et d’huiles essentielles de menthe poivrée* et patchouli*. C’est un savon stimulant qui peut être utilisé par tous les types de peaux, et particulièrement les peaux normales à mixtes pour une utilisation sur le visage.

Sur le chemin d’Alep est un savon surgras à 9% qui contient des baies de laurier, tout comme le célèbre savon traditionnel d’Alep. Il est composé d’huiles d’olive*, de coco*, de baies de laurier, d’inca inchi*, de beurres de karité** et de cacao*, et d’argiles blanche et verte. Ce savon rééquilibrant convient à tous les types de peaux, et tout particulièrement aux peaux à problèmes (acné, psoriasis, peaux réactives et sensibles).

Le savon Calenduline est surgras à 8%, et comme le dit si bien son nom, l’ingrédient phare est le calendula ! Il est composé d’huiles d’olive*, de coco*, d’inca inchi*, de macérât huileux de calendula*, de beurres de karité** et de cacao*, de fleurs de calendula*, et de curcuma* pour la couleur. Il convient à tous les types de peaux, et plus particulièrement aux peaux sèches ou sensibles.

 

Bluette est un savon surgras à 8% composé d’huiles d’olive*, de coco*, d’inca inchi*, de bourrache*, d’inca inchi*, de beurres de karité** et de cacao*, d’huiles essentielles de lavande fine* de patchouli* de litsée citronnée* et d’indigo pour la couleur. C’est un savon qui convient à tous les types de peaux, et surtout les peaux grasses ou acnéiques.


Notre Gelée Merveilleuse est un savon du type savon noir mais avec un procédé de fabrication comme nous les aimons, à froid. Cette pâte s’utilise en gommage pour le corps. Elle est composée d’huile d’olive*, de ricin*, de coco*, d’inca inchi*, d’huiles essentielles de menthe des champs et d’orange.

Les hommes ont aussi leur savon avec Gommette, exfoliant pour le visage. Il est à base d’huile d’olive*, de ricin*, de coco*, d’inca inchi*, d’huiles essentielles de vetiver et de litsée citronnée, de warana* et de grains de fruits de la passion*.

*bio **bio et équitable

Alors, on vous passe un savon ? (à froid bien-sûr...)

 

Tags: savon saponifié à froid, savon sans huile de palme, saponification à froid

Facebook Pachamamaï